Salut les Rêveurs !

Aujourd’hui, petite plongée dans mon univers, je vais vous parler un peu de mes lectures, de ces livres qui m’ont donné envie de créer mon propre monde. L’occasion, peut-être, pour vous de découvrir, redécouvrir, des lectures très sympas.

Mes maîtres à penser

L’auteur dont je suis le plus admiratif, pas seulement pour son style et ces histoires mais surtout pour l’ampleur totalement démentielle de son œuvre, c’est sans nul doute Howard Phillips Lovecraft.  Ce n’est plus la peine de présenter le papa du mythique Cthulhu, et du terrible Necronomicon, le créateur d’horreurs cosmiques aux noms imprononçables. L’intelligence de son écriture, le souci des détails, et les liens entre ses écrits sont tout bonnement jouissifs pour le lecteur. Si je devais choisir mes nouvelles préférées de Lovecraft, je prendrais La maison de la sorcière, et La Cité sans nom. Des bijoux 🙂

20181007_130448

Et sur un pied d’égalité, il y a Robert Ervin Howard, le génie de l’Heroic Fantasy et de la Sword and Sorcery. A lui seul, il est le créateur des plus grands héros du genre avec, Kull le Conquérant, Conan le Cimmérien, Solomon Kane, et Red Sonja (Eh ouais, rien que ça !). J’ai commencé à lire un recueil de 13 nouvelles sur Conan, et je n’arrive plus à m’arrêter, les épopées du Barbare sont fascinantes, l’écriture est prenante et rythmée, et encore une fois, l’univers mis en place et phénoménal. Chose géniale, H.P Lovecraft, et Robert E. Howard étaient amis, ils publiaient leurs écrits dans le magazine Weird Tales, et les liens entre leurs textes, les nombreuses références, rajoutent encore plus de profondeur et de cohérence aux récits.

Des livres et des jeux !

Je suis fan absolu de jeux vidéo depuis tout petit, et forcément quand un jour j’ai vu les livres Resident Evil, (tiré des jeux vidéo, pas de ces films de m***e) je n’ai pas pu résister. Je n’ai pas la collection complète malheureusement, mais si vous aimez les zombies, les lobbys pharmaceutiques et les scènes d’action, je vous les conseille.

20181007_125714

Il y aussi la saga de L’hérésie d’Horus, qui prend place dans l’univers sanglant de Warhammer 40 000 le célèbre jeu de plateau. Que vous soyez familier de Warhammer 40K ou pas, je vous le recommande si vous aimez la SFF. Un véritable chef d’œuvre qui se déroule au 31eme millénaire et qui raconte la naissance des armées du Chaos.

Livres à réflexion.

Je ne suis pas du genre à m’émouvoir facilement, encore moins à verser une larme, et pourtant, il y a un auteur qui à chaque fois me laisse complétement décontenancé, voir sur le cul. C’est monsieur René Barjavel.  C’est en lisant Le grand Secret, que pour la première fois dans un livre, j’ai relu plusieurs fois la même phrase en me disant « il n’a quand même pas osé ». Eh ben si, il avait osé. Il a une façon de faire passer les émotions avec une rare intensité, dans chacun de ces livres, à un moment où à un autre, il crée le malaise et force le lecteur à réfléchir dessus. C’est troublant, émouvant, poétique, et toujours tragique. De la science-fiction et de l’anticipation à la française.

20181007_125933(1)

Pour ce qui est de la réflexion, La controverse de Valladolid, s’impose. Si vous avez de la compassion, vous risquez de mal le vivre, mais c’est un morceau d’histoire, ce qui le rend encore plus intéressant et saisissant.

Le portrait de Dorian Gray, un classique, une plongée dans la débauche de l’âme humaine. Au fil du temps le personnage de Dorian Gray est devenu tellement charismatique et emblématique qu’il n’est pas rare de le retrouver dans d’autres livres, films ou séries, comme Penny Dreadfull, et La Ligue des gentlemans extraordinaire, entre autres.

Le couteau sanglant sur la droite de la photo, c’est Premier sang, de David Morrel. Vous ne le saviez peut-être pas, mais avant d’être incarné par Sylvester Stallone sur le grand écran, John Rambo a vu le jour dans un livre. Sous la plume incisive de David Morrel, le vétéran du Vietnam est beaucoup plus violent qu’au cinéma, et la fin n’a absolument rien à voir. Si vous voulez découvrir le vrai Rambo, alors foncez.

L’auteur qui m’a fait passer le cap.

Le dernier auteur de cet article, vous ne le connaissez probablement pas, à vrai dire peu le connaissent à mon avis, voir personne. Pourtant il n’était pas dénué de talent et il a quand même édité trois livres, avant de se faire bouffer par sa maison d’édition. Éric Borm, de son vrai nom, Pierre Belz, qui n’était autre que mon grand-père 🙂  Forcement d’avoir un écrivain dans la famille, cela motive encore plus pour publier ses propres livres.

20181007_130131(1)

Contre toute attente, j’en ai trouvé deux sur trois en cherchant sur Amazon, je laisse le lien si jamais des fans d’espionnage sont intéressés.

https://www.amazon.fr/s/ref=dp_byline_sr_book_1?ie=UTF8&text=ERIC+BORM&search-alias=books-fr&field-author=ERIC+BORM&sort=relevancerank

Voilà, c’était un petit tour d’horizon de mes lectures préférées, n’hésitez pas à partager les vôtres en commentaires. Sur ce, je vais me replonger dans les aventures de Conan, je vous dis à bientôt, et d’ici là, bonne lecture. 😉

 

 

Publicités

Chaos créatif sans limites auteur des Chroniques de Pangréa. Passionné de l'imaginaire sous toutes ses formes, vétéran du joystick et nerd à temps pleins, j'ai choisi l'écriture comme moyen d'expression.

4 Comment on “Mes incontournables

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :