N’est pas mort ce qui à jamais dort, et au fil des ères peut mourir même la Mort.

Le Necronomicon

 

Salut les Rêveurs !

Plus qu’une simple citation, cette phrase à elle seule symbolise le Culte de Cthulhu et toute l’œuvre du génie de Providence, Howard Phillips Lovecraft. Mais elle fait surtout référence au plus dangereux des ouvrages jamais rédigé, un livre occulte dont la seule évocation et synonyme de démence ; un manuscrit impie relié en peau humaine capable de conjurer les pires horreurs sur notre monde. Les secrets qu’ils renferment sont si terribles que la folie frappe tous ceux qui osent le lire. Le Necronomicon.

Cité maintes fois au travers de tous les textes de H.P Lovecraft, Le Necronomicon est devenu l’emblème du livre maudit dans l’imaginaire collectif. Surtout popularisé par le film Evil Dead de Sam Raimi, il est apparu depuis un peu partout dans le monde du jeu vidéo, de la littérature, dans d’autres univers de jeux de rôle. Les nombreuses références et les détails à son sujet ont finis par faire fantasmer les plus fous. Le livre existerait-il vraiment ? Ne serait-ce qu’un mythe ? Eh bien oui, IL existe. La preuve en est.

 

20181111_104217(1)(Je m’excuse à l’avance pour ces photos dégueulasses, mais je n’ai pas pu faire mieux)

Ce merveilleux bébé de 868 pages, édité chez Bragelonne, est un magnifique complément pour les fan de Lovecraft et de son Culte. Véritable mirage ésotérique, Le Necronomicon se découpe en quatre parties.

Les Noms Morts : L’histoire secrète du Necronomicon

Le témoignage de Simon et des horreurs qu’il à vécu à la recherche du livre maudit, l’étendu démentielle du Culte et de ces ramifications qui s’étendent jusqu’au complot mondial. D’une crédibilité ahurissante et faisant échos à des événements des nouvelles de Lovecraft, le témoignage de Simon profite de la fausse notoriété du Necronomicon pour rendre toute la folie du mythe encore plus tangible. Une enquête de 239 pages en guise de préface fantastique qui mèneront le lecteur jusqu’à l’antique Summer et bien au-delà encore …

20181111_104246

Le Necronomicon

Le livre maudit lui même. Rédigé par son auteur fictionnel Abdul al-Hazred, l’Arabe dément. Plusieurs chapitres d’avertissements et de mise en garde le précède. Vous serez prévenu …

20181111_104553.jpg

 

Les deux dernières parties, Le livre de sort du Necronomicon et Les Portes du Necronomicon poussent le vice encore plus loin avec toute une initiation à l’occultisme, à la sorcellerie Lovecraftienne et à l’astrologie. Avec des analogies à la culture Sumérienne et aux religions taoïste, ces deux ouvrages propulsent Le Necronomicon dans une autre dimension et le classe non seulement comme chef d’œuvre fantastique, mais aussi comme un véritable objet de Culte à part entière. Pour faire simple, de part son écriture et sa réalisation, il est aussi crédible que la Bible.

Je le recommande vivement à tous les fans de Lovecraft et du Mythe de Cthulhu, il se posera en pièce centrale de votre collection. C’est aussi une grosse source d’inspiration et de réflexion. Et à l’approche des fêtes de fin d’année ça peut faire un très beau cadeau, vous le trouverez entre 40 et 50 euros (le mien 49,99 à Cultura il me semble). Méfiez vous je l’ai vu sur internet à plus de 100 euros … Du grand n’importe quoi, ne l’achetez surtout pas.

J’espère que que cet article vous donnera envie de posséder votre propre Necronomicon (évitez de vous lancez dans les sacrifices humains quand même), moi je repars dans ma grotte et je vous laisse avec deux citations de Lovecraft que j’apprécie énormément.

A bientôt et d’ici là, bonne lecture. 😉

[…] notre race humaine n’est qu’un incident trivial dans l’histoire de la création : l’humanité est peut être une erreur, une excroissance anormale, une maladie du système de la Nature.

H.P Lovecraft

 

Je ne participe jamais à ce qui m’entoure, je ne suis nulle part à ma place.

H.P Lovecraft

20181111_104227

Publicités

Chaos créatif sans limites auteur des Chroniques de Pangréa. Passionné de l'imaginaire sous toutes ses formes, vétéran du joystick et nerd à temps pleins, j'ai choisi l'écriture comme moyen d'expression.

3 Comment on “Le Necronomicon

  1. Pingback: La petite Encyclopédie du Merveilleux | Chroniques de Pangréa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :