Je sais une chose : Si la vie est une chimère, alors moi aussi j’en suis une ; par conséquent l’illusion est réelle pour moi. Je vis, je brûle de l’ardeur de vivre, j’aime, je tue et je suis satisfait.

Conan le Cimmérien – La Reine de la Côte Noire

 

Salut les Rêveurs !

Il est des personnages qui traversent les époques et les générations sans jamais fléchir, des héros et héroïnes devenus tellement célèbres qu’ils sont parvenus à marquer l’imaginaire collectif à jamais, à survivre à la mort de leurs créateurs. Parmi ces icônes littéraires, se dresse un homme puissant, aux muscles noueux et au regard bleu incendiaire coiffé d’une crinière noire. De barbare à roi, il a fait s’effondrer des empires et combattu les pires horreurs de ce monde et d’ailleurs, rien ne l’effraie si ce n’est peut-être la colère de Crom, son Dieu. Je veux bien évidement parler du redoutable, de l’indomptable, du féroce Conan le Cimmérien.

Né de la plume prolifique de Robert E. Howard, Conan a vu le jour le mois de décembre 1932 dans le magazine Weird Tales avec sa première aventure Le Phoenix sur l’Épée. A cet instant, sans le savoir, Robert E. Howard venait d’entrer dans l’histoire, et son héros dans la légende. Avec la création du barbare il souffle également un vent nouveau dans la littérature de l’imaginaire, puisqu’il marque l’apparition de la Sword and Sorcery, une nouvelle branche de l’Heroic Fantasy. Là où certains protagonistes incarnent le Bien contre le Mal, Conan se contente de survivre dans un monde hostile et sans pitié, et pour ce faire, il tue (beaucoup, mais vraiment beaucoup) sans états d’âmes, ni considérations. Et malheureusement c’est ce trait majeur qui occultera tous les autres lorsqu’en 1982 le Cimmérien sera adapté sur grand écran, le rendant célèbre dans le monde entier. Certes, il frappe fort, souvent, il n’est pas très patient et adore picoler, mais c’est tellement plus qu’un simple barbare. Conan, c’est un univers fantasy d’une richesse ahurissante et d’une profondeur à donner le vertige, alors si vous le voulez bien, parlons un peu de de ses exploits, il le mérite.

Comme beaucoup j’ai découvert les exploits de Conan via les deux films avec Arnold Schwarzenegger, puis je l’ai redécouvert en 2011, incarné cette fois-ci par Jason Momoa. Nous verrons en fin d’article quel film est le plus proche du vrai barbare, pour le moment intéressons nous à l’orignal, la version papier.

Il faut le savoir Conan n’est jamais paru en roman, du temps de son auteur il ne vivait que dans les pages de Weird Tales, puis après la mort d’Howard et sa renaissance cinématographique, des éditeurs ont crus bon de compiler des recueils à la traduction souvent approximative et irrespectueuse de l’œuvre originale. Heureusement depuis quelques années, l’intégralité des nouvelles sur Conan existe en trois volumes, se dotant d’une nouvelle traduction et surtout, respectant l’ordre de parution tel que son auteur les avait publiés à l’époque.

  • Conan : le Cimmérien, Tome 1
  • Conan : L’heure du Dragon, Tome 2
  • Conan : Les Clous Rouges, Tome 3

 

Ce premier tome comprend 14 nouvelles du barbare avec certaines très emblématiques comme Le Phoenix sur l’Épée, La Reine de la Côte Noire ou encore Le Diable d’Airain, ainsi que plusieurs suppléments avec des versions alternatives, des notes de Robert E. Howard sur la construction de l’age Hyborien et des croquis de cartes de l’auteur. Bref le livre idéal pour découvrir ou redécouvrir le sauvage en pagne.

Chaque nouvelle raconte une tranche de la vie mouvementée de Conan, narrant les périples d’un homme qui tente de survivre dans un monde hostile, en guerre perpétuelle, dominé par des Dieux cruels, infesté de sorciers et de créatures monstrueuses. Tour à tour voleur, mercenaire, pirate, roi, Conan est prêt à tout pour jouir d’une vie qui peut s’arrêter d’un claquement de doigt. Véritable parangon de sauvagerie, à mi-chemin entre l’homme et l’animal, il n’est pas qu’un symbole de force brute, c’est aussi l’incarnation de la nature contre la civilisation et ses dérives, la justice de la morale contre l’absurdité de la loi et de ses exécuteurs. Conan tranche dans le vif mais rarement sans raisons, et contrairement à cet image de décérébré en pagne qui lui colle aux sandales, le personnage original crée par Howard déborde de subtilités et se démarque par une grande intelligence acquise par l’expérience. Son attitude lui vaut souvent des démêlés avec les symboles d’autorité et les puissants (Cf : Le Dieu dans le Sarcophage). Un peu punk sur les bords, Conan attache une importance capitale à la Liberté ,ce qui le pousse à rejeter tout les modes de vie excepté le sien. En bref, un hybride entre Socrate et d’Héraclès, j’exagère bien sûr mais certains des monologues de Conan sont assez profonds pour un soit-disant barbare.

La façon dont Howard aborde le mysticisme est devenue symbolique de la Sword and Sorcery. La magie n’existe pas dans son monde, c’est de la sorcellerie. Notez la différence, la sorcellerie tire toujours sa source de force malveillante, et à l’age Hyborien, les sorciers sont légions. La sorcellerie demande une grande intelligence, elle est la face perverse et corrompue du savoir, révélatrice de l’avidité des Hommes. Dans les récits du barbare, les sorciers sont des dominateurs, des oppresseurs, des tacticiens et souvent des dirigeants par la même occasion, ils cherchent le pouvoir plus que la vengeance ou la fin du monde. Jusqu’à ce qu’ils croisent la route du Cimmérien … qui soit dit en passant méprise par dessus tout ces individus.

Dernier point qu’il me semblait important de démystifier, Conan et les Femmes. Perçu à tort comme un sauveur de donzelle effarouchée en manque d’affection, le Cimmérien se révèle être un amoureux de la femme, prêt à défier une armée pour offrir la Liberté aux dames. La plupart du temps symbolisées comme le côté clair de l’âme humaine, certains personnages féminins n’en sont pas moins puissants et envoutants. Comme Bêlit dans La Reine de la Côte Noire, une pirate sanguinaire qui soumet Conan sans avoir besoin de le combattre. Évidement, vous retrouvez la princesse en danger et la vierge promise au sacrifice démoniaque, mais pas que, la palette des personnages est aussi vaste que son univers.

Les deux films Conan le Barbare et Conan le Destructeur ont rendu célèbre Howard et son personnage dans le monde entier mais c’est aussi à cause d’eux qu’il se voit affubler à tort d’autant de clichés. Les films font l’impasse sur beaucoup de points essentiels dans l’univers de Conan, comme la mythologie de l’age Hyborien et le bestiaire (imputable aux techniques de l’époque), les jeux de pouvoirs entre les grands empires (Stygie, Aquilonie, Hyrkanie, Hyperborée etc …), les relations entre les peuples et les croyances.

En revanche et à ma grande surprise, le reboot de 2011 avec Jason Momoa m’a étonnamment surpris, et après avoir dégusté du Conan en long en large et en travers, sous tous les formats (livres, films et 300 heures de jeux sur Conan Exiles) je peux l’affirmer sans hésiter : Conan 2011 est bien plus proche de l’œuvre originale que le Conan 1982. Déjà au niveau de la description physique, puis de l’attitude désinvolte fougueuse et violente, mais surtout le plus important, au niveau du Background. Concrètement il est bien plus complet et fidèle, bien que je regrette encore une fois le manque d’insistance sur l’importance et la place des Dieux, c’est tout juste si Crom est cité. Par contre la B.O originale de 1982 composée par Basil Poledouris reste et restera la meilleur B.O de tout les temps.

Quoi qu’il en soit, si vous voulez découvrir le seul, l’unique, le phénoménal Conan de Cimmérie, vous savez ce qu’il vous reste à faire. (16,90 par Tome, édité chez Bragelonne)

Je vous retrouve bientôt pour discuter d’un autre héro emblématique crée par Robert E. Howard, le puritain Solomon Kane. A bientôt et d’ici là, bonne lecture. 😉

Publicités

Chaos créatif sans limites auteur des Chroniques de Pangréa. Passionné de l'imaginaire sous toutes ses formes, vétéran du joystick et nerd à temps pleins, j'ai choisi l'écriture comme moyen d'expression.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :